La réglementation des courses hippiques

Le monde des courses hippiques est un endroit en France très réglementé. Il est réputé comme être un domaine prestigieux où beaucoup d’argents circulent. Il y a une renommée à conserver et ces réglementations sont nécessaires afin de préserver le bon déroulement des courses. Il faut également comprendre que ces réglementations sont divisées en trois grands axes qui sont distingués par des législateurs. Il existe une réglementation pour les courses au galop (1), une réglementation pour les courses de trot (2) et une autre pour les paris hippiques (3).

(1) La règlementation des courses de galop sont réglementés par le groupe « France Galop ». France Galop utilise son Code des courses de Galop pour faire respecter une règlementation. Ce code des courses est révisé chaque année et comprend 3 titres et 17 annexes. La réglementation comprend 183 pages qui sont disponible au format PDF sur le site même de France Galop.
• Le premier titre met en avant toutes les autorisations qui sont nécessaires à un cheval ou un jockey pour une compétition et relate toutes les modalités d’obtention afin qu’il exerce en toute légalité. C’est la partie de l’avant course et elle se développe sur 4 chapitres.
• Le deuxième traite en détails des règles qui constituent le déroulement d’une course de turf. Toutes les dispositions de départ, de déroulement et d’arrivée y sont consignées et tous les acteurs du monde hippique doivent s’y plier rigoureusement. C’est la partie la plus longue du code avec 10 chapitres et 50 pages en tout.
• Le dernier étudie tout l’arbre juridictionnel s’appliquant au monde hippique. Il s’étoffe en 4 chapitres.
• Les annexes, 17 en tout, qui introduisent tout ce qui n’a pas été abordé dans le corps du code : les rapports de poids, les âges, les couleurs des écuries et propriétaires…

(2) La réglementation des courses de trot n’est pas établie par France Galop mais par la Société d’encouragement à l’Elevage du cheval Français. Divisé en 114 articles, 3 annexes (soit 284 pages au total). La réglementation est basée sur des définitions sur ce qu’est exactement la course de trot. Comment un cheval est qualifié, ses obligations en matière d’hygiène sont aussi mentionnées. Un chapitre est concentré uniquement sur les autorisations nécessaires pour un entraineur de suivre un cheval, à un propriétaire de le faire courir et à un jockey de le monter. Tout est réglementé de façon détaillé.

(3) La réglementation des paris hippiques est dirigée par le PMU. Il est le monopole du pari hippique et il est très bien connu par les Français. C’est effectivement le Pari Mutuel Urbain qui détaille de toutes les conditions d’enregistrement lorsqu’un pari est effectué par un joueur, c’est également celui-ci qui établit les rapports de jeux, de paiements, de transactions etc… Sa partie annexe fait 117 pages. Tous les formes et types de paris sont relatés. On retrouve également le détail du règlement sur son site officiel au format PDF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *